Négliger ses gencives peut avoir de lourdes conséquences sur l’avenir de notre dentition.


Les maladies des gencives (gingivite, parodontite) abîment les tissus supportant les dents. La plaque dentaire en est la principale responsable. Ce sont des maladies inflammatoires qu’il faut traiter dès les premiers symptômes.

Au début de la maladie, l’inflammation n’affecte que les gencives : c’est le stade de la gingivite. Si le processus se propage au ligament et à l’os alvéolaire qui soutiennent et entourent la dent, il est alors appelé parodontiteGingivites et parodontites interviennent pour 30 à 40 % dans les causes d’extraction dentaire ou de perte de dents.

Les premiers symptômes sont les saignements des gencives (stade gingivite) accompagnés d’un changement de couleur (rouge), d’une sensibilité et/ou d’un gonflement (inflammation douloureuse), d’une mauvaise haleine quelquefois. La gingivite est réversible.

La parodontite est le deuxième stade de la maladie. Elle est la conséquence de gingivites non soignées, pouvant aboutir à la perte des dents, par dégradation de l’os qui les soutient et/ou par une propagation de l’infection aux dents qui va nécessiter leur extraction.
Les symptômes de la parodontite sont des dents qui se déchaussent et qui deviennent hypersensibles au chaud et au froid, qui peuvent devenir mobiles. D’autre part on peut remarquer des espaces qui apparaissent entre les dents (perte osseuse), et des abcès peuvent également se former.
Ce stade est dit réversible. Il peut rapidement devenir chronique.

L ‘aromathérapie au secours des gingivites

Ce complexe a pour objectif de diminuer les symptômes cliniques de l’atteinte gingivale en exerçant une action antibactérienne sur les germes parodonto-pathogènes, tout en réduisant la réponse inflammatoire et la douleur locale.

L ‘aromathérapie au secours des parodontites

Ce complexe a pour objectif de diminuer les symptômes cliniques de l’atteinte gingivale, de soutenir l’antibiothérapie per os et l’asepsie buccale en exerçant une action antibactérienne sur les germes parodonto-pathogènes à Gram(-). Il doit également réduire la réponse inflammatoire et la douleur locale.

HE Clou de girofle : 0.8 ml (37 gouttes)
HE de Tea tree : 0.6 ml (29 gouttes)
HE de Menthe poivrée : 0.6 ml (29 gouttes)
HV de sésame : 20 ml

Pour les deux complexes, il conviendra donc de diluer les huiles essentielles dans l’huile végétale de sésame. La concentration totale d’huiles essentielles sera de 10%. Cette dilution et les faibles quantités appliquées localement prémunissent contre d’éventuelles toxicités. Néanmoins, lorsque le protocole le justifie, une augmentation de cette concentration peut être envisagée. Il conviendra de respecter une fenêtre thérapeutique de deux jours par semaine ou une semaine par mois. Le mélange ne devra pas être utilisé plus de trois semaines consécutives.
Le complexe peut être appliqué par massage deux fois par jour pour favoriser sa pénétration ou bien être déposé sur une brossette inter-dentaire pour le nettoyage inter dentaire après le brossage des dents.

De nombreuses personnes utilisant l’un ou l’autre complexe au quotidien, en respectant la fenêtre thérapeutique d’une semaine par mois, en sont très satisfaites. Elles ont vu leur formation de plaque dentaire diminuer de + 90%.

Attention, certains facteurs aggravent les maladies gingivales, tels que le tabagisme, le diabète, une fragilisation du système immunitaire dans certaines pathologies, les périodes de fatigue ou de stress, la prise de certains médicaments, les changements hormonaux, chez les femmes, à la puberté, au cours de la grossesse ou à la ménopause, la consommation d’alcool ou de drogue, le déficit en vitamine C ou en calcium, des facteurs locaux comme des obturations coronaires ou des couronnes prothétiques dentaires mal adaptées, des malpositions dentaires ou des blessures de la gencive, dues à un brossage trop vigoureux…

En savoir plus sur la fonction des huiles essentielles utilisées dans les deux complexes

L’huile essentielle de clou de girofle

Elle exerce une activité antibactérienne testée in vitro sur les souches Actinobacillus actinomycetemcomitans, Capnocytophaga gingivalis, Fusobacterium nucleatum, Porphyromonas gingivalis et Prevotella intermedia.
L’action anti-inflammatoire de l’eugénol a été étudiée sur des fibroblastes gingivaux in vitro. On observe une action immunomodulatrice et analgésique avec une réduction de la latence de la réponse à la douleur. Le pouvoir anesthésiant de l’huile induit une diminution de la sensibilité locale et s’exerce en réduisant la conduction de l’influx nerveux sur le nerf alvéolaire inférieur.

L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

Elle est bactéricide sur Actinobacillus actinomy cetemcomitans, Porphyromonas Gingivalis et Fusobacterium nucleatum. Elle permet une réduction des saignements papillaires et une résorption des oedèmes.

L’huile essentielle de menthe poivrée

Elle est puissamment bactéricide surPorphyromonas gingivalis. Elle exerce une action analgésique rafraichissante durable, une anesthésie locale modérée, une vasoconstriction immédiate et une action anti-inflammatoire.

L’huile essentielle de gaulthérie

Elle exerce une action anti-inflammatoire puissante en inhibant la production de prostaglandines vasodilatatrices. L’hypérémie localement induite apporte un effet antalgique.

L’huile essentielle de laurier noble

Elle est antalgique, anti-inflammatoire et diminue la formation des médiateurs de l’inflammation.

L’huile essentielle de lavande vraie

Elle est bactériostatique sur les germes anaérobies à Gram(-) Actinobacillus actinomycetemcomitans, Porphyromonas gingivalis et Fusobacterium nucleatum. Elle induit une immuno-stimulation locale et une action antalgique.

L’huile essentielle de sauge officinale

Elle possède une action bactériostatique et bactéricide sur un certain nombre de germes à Gram(+) et Gram (-), principalement due à sa haute teneur en thuyones.  Elle exerce une action inhibitrice sur l’activité des collagénases produites par Porphyromonas gingivalis.

L’huile végétale de sésame

Outre sa fonction de support de dilution des huiles essentielles, la richesse en antioxydants de l’huile végétale de sésame conditionne la bonne stabilité du mélange. Elle régénère et assouplit la muqueuse gingivale et ne laisse pas de film gras. Il conviendra de respecter les précautions d’emploi et les contre-indications.

SOURCE:
THÈSE POUR LE DIPLÔME D’ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE
« PLACE DES HUILES ESSENTIELLES DANS LE PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DES MALADIES PARODONTALES« 
Présentée et soutenue publiquement par Arnaud PLÉ
Le 28 octobre 2016

Merci au Dr Arnaud PLE pour cette thèse qui redonne place à une médecine de prévention naturelle. Pour utiliser moi-même ses complexes au quotidien, je peux témoigner de leur très haute efficacité et ne peux que vous encourager à en faire de même. Ces conseils ne remplacent pas la visite semestrielle chez votre chirurgien dentiste ou votre parodontiste!

Retour haut de page