Le curcuma est un excellent anti-inflammatoire. Il peut diminuer les douleurs chroniques comme l’arthrite, l’arthrose, les tendinites, les sciatiques, les lumbagos, les rhumatismes… il peut également augmenter la vitesse de rémission suite à un choc violent au niveau des os, des muscles ou des tendons.
C’est une plante très intéressante dans la prise en charge de la douleur en médecine alternative.

Quelle est la force du curcuma ?

Il détoxique l’organisme, c’est un antioxydant puissant qui permet au sang de mieux circuler et ainsi d’apporter l’ensemble des vitamines, minéraux pour cicatriser et agir comme anti-inflammatoire sur les zones sensibles. Le curcuma est très efficace pour protéger les organes digestifs, le foie, l’estomac, les intestins mais aussi pour purifier très efficacement le sang, la lymphe, et la vésicule biliaire.
C’est une plante hépato-protectrice. Elle agit également sur les inflammations de l’intestin tel que l’imperméabilité intestinale, les ulcères, et les autres maladies inflammatoires comme la maladie de Crohn. Également il est indiqué dans la constipation chronique, les douleurs digestives, les faiblesses du foie, les intoxications hépatiques alimentaires médicamenteuses, les diarrhées infectieuses ou les gastro-entérites. Il chasse très efficacement les parasites et les vers intestinaux comme le candida albican et l’hélicobacter pylori.
Le curcuma est classé parmi les cinq plantes les plus antioxydantes du monde! Le principal actif est la curcumine.

Le problème numéro un de la curcumine c’est la biodisponibilité. Qu’est-ce que la biodisponibilité ? C’est le pourcentage d’une molécule (en l’occurrence ici la curcumine) qui va réellement pénétrer dans la circulation sanguine. Autrement dit, si la biodisponibilité est basse, la molécule qui provient de l’aliment, de la plante ou de tout autre substance n’aura pas d’effets bénéfiques sur notre organisme car elle n’aura pas atteint notre circulation sanguine.

Hormis la santé du cœur, le confort articulaire, la digestion, la santé du foie, des dizaines d’études rapportent une réponse anti-inflammatoire positive dans l’organisme.

La propriété la plus importante, celle qui a fait que le curcuma s’est vraiment établi comme une plante médicinale majeure, c’est sa capacité à diminuer l’inflammation, où que soit l’inflammation, ce qui en fait un anti-inflammatoire systémique.

Quelle forme utiliser pour l’inflammation et les douleurs ?

Le rhizome frais que l’on trouve en magasin bio contient beaucoup d’eau (80%) et peu de curcumine. Point de vue dosage cela peut coûter très cher.

Le curcuma en poudre fonctionne, et les gélules concentrées à 95 % de curcuminoides fonctionnent aussi. Le problème étant qu’il faudra consommer beaucoup de poudre (12g par jour environ) pour avoir le dosage égal à une gélule où les concentrations de curcumine sont multipliées par 185. On peut aussi se lasser du goût, sans compter la possibilité d’une colorisation des dents!

La combinaison avec la piperine, molécule active du poivre noir, en augmente l’efficacité. Ne pas poursuivre l’association poivre noir/curcuma sur du long terme à cause de l’hyperperméabilité intestinale induite par le poivre.
L’huile d’olive et le gingembre frais sont également des bons associés qui permettent une meilleure biodisponibilité du curcuma.

Certains auteurs conseillent de prendre le curcuma et les ingrédients associés au cours d’un repas. D’autres conseillent au contraire de le prendre en dehors des repas. Si vous souffrez d’une maladie inflammatoire, vous consommez généralement des médicaments que vous prenez certainement au moment des repas. Je vous conseille par mesure de précaution, de prendre le curcuma en dehors des repas pour une meilleure bio disponibilité des traitements et du curcuma lui-même.

Il existe de nombreux laboratoires qui vendent de la curcumine en gélules. Pour n’en citer que quelques-uns : SOLGAR, CELL’INOV, FENIOUX… La posologie est, la plupart du temps, de 2 gélules/jour soit environ 1000mg de curcumine. Il n’en faut pas moins pour avoir des effets bénéfiques. Quant à la durée, une cure de minimum 3 mois à 6 mois pourra être envisagée.

Nadine Stipo
Spécialisée dans la gestion de la douleur au naturel:
SCENAR-thérapie, cohérence cardiaque, phyto-aromathérapie, alimentation anti-inflammatoire

CONSULTATIONS AU CABINET SUR RDV
Retour haut de page