L’argent colloïdal, une alternative aux antibiotiques

L’action antibactérienne de l’argent, connue depuis des siècles, retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse face au problème de la résistance aux antibiotiques.

D’où provient cette résistance croissante aux antibiotiques qui devient un véritable problème sanitaire au niveau mondial?
Dans des revues scientifiques, certains médecins  dénoncent plusieurs sources: les antibiotiques prescrits par les médecins en ville et les médecins hospitaliers mais également l’élevage industriel, où Résultat de recherche d'images pour "image pièces d'argent"environ 80% des antibiotiques seraient consommés par les animaux de ferme. De ce fait, certains pays ont conseillé à leurs citoyens de réduire leur consommation de viande. Mais le sujet demeure encore flou, car des gros lobbies sont en jeu, chacun se renvoyant la balle.
L’abus de l’utilisation des antibiotiques a entraîné l’apparition de souches microbiennes résistantes aux antibiotiques (BMR, BHR, BLSE…).

L’argent Colloïdal: une alternative naturelle aux antibiotiques très efficace

« Il faut savoir que l’argent agit par contact direct sur les bactéries.
Des bactéries mises en présence d’argent sont, en 24 heures, 10 fois moins nombreuses, et 100 fois moins nombreuses quelques jours après. Cette action permet un rééquilibrage bactérien en faveur des bactéries saprophytes (nos bonnes bactéries). Par exemple, dans une gastro-entérite où l’organisme se charge par voie de diarrhée de chasser « l’intrus », l’argent va venir mettre de l’ordre, et inverser les proportions de la charge bactérienne pour permettre à l’organisme de reprendre le dessus ».
(Interview de Jean-Patrick Bonnardel, pharmacien homéopathe, spécialiste de l’argent colloïdal et autres formes colloïdes depuis plus de 30 ans)

Jusqu’à ce jour, aucune bactérie ni aucun virus n’a réussi a développer de résistance à l’Argent Colloïdal, alors qu’il existe depuis plus d’un siècle. Le staphylocoque doré, résistant à la pénicilline, ne résiste pas à l’Argent Colloïdal.
L’argent colloïdal éliminerait  plus de 650 espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons et mycoplasmes, dont certains en quelques minutes seulement.

L’argent, un bactéricide utilisé depuis l’antiquité !

Résultat de recherche d'images pour "argent colloidal et antiquité"Au fil des siècles, de nombreux médecins orientaux et occidentaux ont utilisé l’argent sous diverses formes pour soigner leurs patients. C’est aussi le cas, des personnes qui conservaient des liquides dans des récipients en argent. D’autres avaient aussi l’habitude d’introduire des pièces d’argent dans les jarres pour conserver et protéger leur contenu. La naissance des couverts en argent n’est pas insensibles aux multiples vertus qu’il possède. A partir du 20e siècle, son emploi se généralise...
Mais après 1945, avec l’arrivée des antibiotiques et l’essor de l’industrie pharmaceutique, il tombe dans l’oubli rapidement. L’ère des Antibiotiques brevetés par les Laboratoires pharmaceutiques venait de s’ouvrir. 

L’Argent Colloïdal: tests comparatifs

En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l’Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP.
L’ « Argent-colloïdal » s’est révélé être le plus efficace des bactéricides, avec le spectre le plus large.

test comparatif argent colloidal contre antibiotiques

Dans le tableau ci-dessous, deux tests différents, menés dans les laboratoires de Microbiologie Utah & Iowa montrant la vitesse d’action de deux solutions d’Argent-Colloïdal.

test-bactericide

Le second test étant effectué sur des colonies très importantes de bactéries, toutes éradiquées en quelques minutes par l’argent colloïdal.

Les différentes études menées dans les services de microbiologie en occident ont fait la preuve de l’efficience de l’argent colloïdal comme bactéricide, virucide et fongicide.

L’argent fait il parti des métaux lourds?

L’argent colloïdal n’est pas classé comme un métal lourd.
l’Argent colloïdal est une électrolyse d’argent dans une eau chimiquement pure, et donc totalement déminéralisée. Selon les techniques utilisées pour réaliser cette électrolyse, l’eau va se retrouver chargée d’ions d’argent.

Les ions d’argent sont-ils plus antipathogènes que les nanoparticules?

Certaines solutions d’argent colloïdal sont essentiellement composées de nanoparticules d’argent, c’est à dire d’une poudre extrême fine, dont les grains sont de la taille d’un nanomètre.
Une nanoparticule d’argent même si elle n’est visible qu’au microscope, est un agglomérat d’environ 50 atomes d’argent. Et ces nanoparticules peuvent s’agglomérer pour former des grains plus épais.
Certains producteurs s’attachent à produire un argent colloïdal essentiellement ionique. Ces ions d’argent sont des atomes d’argent ayant perdu un ou plusieurs électrons, on parle alors de cations d’argent, dont le sigle chimique est AG+. Ces cations d’argent, au contraire des nanoparticules, se repoussent l’un l’autre. Ils ne peuvent former d’agglomérat.
Dans une étude, publiée en 2012, dans le journal « Nano Letters » (Etats Unis), des chercheurs démontrèrent de manière concluante que ce sont des ions d’argent qui ont un pouvoir bactéricide, et non pas des particules d’argent (nanoparticules), qui sont inertes.

Téléchargez l’étude PDF

L’argent colloïdal est-il dangereux?

On a beaucoup entendu parler de la maladie « l’argyrie », celle qui rend les gens « bleus » à cause d’une mauvaise ingestion de l’argent, soit en quantité trop importante, soit sur du trop long terme ou soit les deux.
Il y a très peu de cas recensés d’argyrie.
« La cause d’argyrie la plus commune est l’imprégnation mécanique de la peau par des petits particules d’argent chez les ouvriers travaillant dans les mines d’argent, le raffinage de l’argent, les usines de fabrication d’argenterie, et d’alliages métalliques, les films métalliques sur verre et porcelaine, la galvanisation et le traitement photographie. » Professeurs Padlewska et Schwartz

Le cas le plus connu d’Argyrie est celui de Paul Karason, décédé en 2013, qui est passé dans de nombreux shows télévisés de grande écoute en 2008. Il a bu pendant 14 ans environ 1 litre d’argent colloïdal par jour Résultat de recherche d'images pour "paul karason"avec une concentration de plusieurs centaines de PPM!! Il possédait une machine personnelle à fabriquer l’argent, dans laquelle il ajoutait du sodium. Cela représente une ingestion de sels d’argent 200 fois plus que les apports journaliers recommandés durant quatorze années.
Stan Jones, un autre cas, a bu des sels d’argents et a consommé 50 fois la dose maximale recommandée par l’EPA en buvant 250mL de sels d’argent pendant 3 ans.

Sur les 357 cas d’argyrie recencés de 1700 à 1939 aux Etats-Unis, aucun n’implique l’argent colloïdal. Les chercheurs pensent que les problèmes de l’argyrie peuvent apparaitre au delà de 6 grammes de nitrates d’argent ingérés, soit l’équivalent de  600 litres d’argent dilués à 10 PPM.
Nous pouvons en conclure qu’il existe un risque d’argyrie uniquement du à une ingestion très excessive d’argent, dépassant de très très loin les doses journalières recommandées. 
Aucun effet secondaire n’a été rapporté aux urgences sanitaires (France et étranger)
De nombreuses études démontrent l’innocuité de l’argent colloïdal.

Études scientifiques sur l’argent colloïdal

L’institut Katharos a recensé plus de 100 études récentes provenant de 25 pays et publiées dans plus de 30 journaux médicaux que vous retrouverez sur le lien suivant:

https://www.institut-katharos.com/-etudes-scientifiques

Les bienfaits de l’argent colloïdal

L’argent colloïdal est donc un puissant nettoyant de l’organisme, un épurateur. Il remplacerait 50 à 80% des  médicaments présents sur le marché pharmaceutique, selon certains sites spécialisés. De ce fait, c’est l’ennemi public numéro à « éliminer ». Depuis 1940 où sont apparus les antibiotiques, on a fait « la peau » (bleue?) à l’argent colloïdal, sans jamais pouvoir prouver sa toxicité. On a interdit en France son ingestion orale.  N’oublions pas que notre médecine dite « conventionnelle » consiste à « soigner » et non à « guérir ». Elle n’est pas basée sur de la prévention. Et sans vouloir se faire l’avocat du diable, la maladie « rapporte » beaucoup aux Lobbys.
Voici des chiffres à faire tourner quelques têtes…:
«  Le chiffre d’affaires mondial de l’industrie pharmaceutique a dépassé le cap du millier de milliards de dollars des États-Unis en 2014 …/… Le deuxième marché le plus important est le marché européen, avec environ 200 milliards de dollars de recettes dans la vente de produits pharmaceutiques …/…Parmi les différentes classes thérapeutiques, c’est l’oncologie qui constitue le marché le plus important. Enfin, avec environ 75 milliards de dollars de chiffre d’affaires, les médicaments contre le cancer devancent les antalgiques, les antihypertenseurs et les antidiabétiques…/… » 

https://fr.statista.com/themes/3554/le-marche-pharmaceutique-mondial/

La liste des maladies pouvant être traitées avec l’argent colloïdal est longue… L’argent colloïdal permet de traiter toutes les inflammations (affections qui se terminent en « ite »), les problèmes de peaules plaiesles mycoses de tous typestoutes les infections bactériennes ou microbiennes, c’est enfin un étonnant remède préventif contre toutes les pathologies de l’hiver.

Comment utiliser l’argent colloïdal ?

En usage externe

  • Problèmes de peau : appliquer directement sur les plaies ou abrasions de la peau, contre l’eczéma, brûlures, piqûres de moustiques l’acné, les verrues, les mycoses et les plaies ouverte.
  • Pour le nez et la gorge : utilisez l’argent colloidal en vaporisations. En cas de sinus infectés, mettez des gouttes dans le nez ou mieux lavez-vous le nez avec de l’argent colloïdal (ça pique un peu mais c’est très efficace).
  • Pour les problèmes pulmonaires : utilisez-le en  inhalations.
  • Pour les infections vaginales : faites des lavements en ajoutant 2 cuillères à café d’argnet dans l’eau de lavement.
  • Pour les maladies septiques de la bouche (pyorrhées, amygdalites, aphtes), et contre toutes les inflammations de la cavité buccale faites des gargarismes
  • Pour les yeux : 1 goutte dans chaque oeil, plusieurs fois par jour contre les états inflammatoires et irritatifs (conjonctivites). Les lentilles de contact ne sont pas un obstacle.
  • Pour les oreilles : quelques gouttes dans les oreilles.
  • Pour purifier l’eau de boisson : mettre 1 cuillère à café d’argent colloïdal par litre d’eau et attendre 10 mn avant de la boire.
  • Pour les parasites des animaux : quelques gouttes sur les zones atteintes (parasites).
  • Pour combattre les attaques de bactéries, virus et champignons, vaporisez l’argent colloïdal et ajoutez en plus à l’eau d’arrosage (1 cuillère à soupe pour 250 ml d’eau).
  • Pour se débarrasser du mercure: on a retrouve du mercure dans les urines des personnes mercurisées qui prennent cet argent colloïdal.

En usage interne

Actuellement, l’argent colloïdal n’est pas autorisé à la vente par voie orale, en France. L’usage externe est autorisé en portant la mention « usage externe ne pas avaler », le consommateur averti fera ses choix. 
Des millions de personnes à travers le monde se soignent avec l’argent colloïdal et témoignent des bienfaits de ce produit. Bien que commercialisé sous forme de produit à usage externe, rien n’empêche les citoyens de consommer l’argent colloïdal comme ils l’entendent.

Si vous souhaitez utiliser l’argent colloïdal par voie interne, malgré l’interdiction officielle, il faudrait alors respecter cette posologie (Il est recommandé d’utiliser des ustensiles en bois ou de plastique lors de la prise de l’argent colloïdal par voie orale):

  • Adultes: (en utilisation antibiotique)
    • 1 cuillère à soupe (=10 ml) 3 fois par jour, garder quelques minutes en bouche avant d’avaler, de préférence 1/4 d’heure avant le repas, pendant 7 jours
    • 1 cuillère à soupe 2 fois par jour, mêmes conditions, pendant les 7 jours suivants
    • 1 cuillère à soupe 1 fois par jour, mêmes conditions la troisième semaine
  • Enfants : 1 à 2 cuillère à café selon l’âge, 3 à 4 fois par jour (demandez l’avis d’un naturopathe)
  • En cure: 1 cuillère à soupe le matin à jeun, 1/4 heure avant le petit déjeuner: garder en bouche quelques minutes avant d’avaler. 
  • Animaux: dosage en fonction de leur poids: 2 gouttes  par kilo. On peut également mettre de l’argent colloïdal dans leur eau de boisson. Utiliser un compte-gouttes si besoin.
  • Mycoses buccales : en bain de bouche ou en comprimés à sucer
  • Gingivites, rétraction dentaire, pyorrhées : en bain de bouche et comprimés à sucer
  • Mycoses, candidoses vaginales, en ovules : juste après les règles, 1 tout les soirs pendant 6 jours
  • Conjonctivite : en collyre
  • Acné, crème : en 50ppm**
  • Mycoses des pieds,  crème : en 200ppm**
  • Gastro-entérite : 6 CS **par jour pendant 7 jours
  • Ulcère de l’estomac avec helicobacter pilori, 1 CS* une heure après le repas
  • Rhume à ses débuts : 2 CS* par jour
  • Rhume qui s’est installé avec frissons et fièvre : 3CS*par jour
  • Bronchite, cystite, angine : 6 CS* par jour  pendant 7 jours comme un antibiotique, puis 3 CS* par jour pendant 7 jours, puis 1 CS* par jour jusqu’à disparition de tous les symptômes
  • Candidose intestinale : 6 CS* par jour pendant 1 semaine, 3 CS* par jour pendant une semaine, 1 CS* par jour 3 mois, voire plus. En prévention : 1 CS* par jour, hors repas (avant ou après)

Etude universitaire

Dans une étude menée au Département de microbiologie à l’Université de Birmingham, il a été examiné l’efficacité de l’argent colloïdal sur différentes souches de bactéries pathogènes, les résultats sont concentrées dans le tableau suivant:

Encore une fois nous prouvons que l’efficacité de l’argent colloïdal n’est pas dans la quantité de ppm mais bien dans la taille des particules, donc dépasser 15 ppm n’est pas recommandé et ne sert à rien…

Une autre étude à BYU  qui apparaît dans le magazine Octobre 2006 [2] Current Science examine l’efficacité de la combinaison argent avec différents antibiotiques pour traiter les bactéries résistantes aux antibiotiques, l’étude conclut que la combinaison donne de meilleurs résultats et plus de perfection dans le nettoyage de l’agent infectieux. L’étude souligne également l’efficacité de l’argent colloïdal dans le traitement de diverses souches de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA) et le traitement de diverses bactéries résistantes aux médicaments (MDR), tels que Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa.

Source: http://argent-colloidal.info/Examens.html

Les 7 points à respecter de la part des fabricants
d’argent colloïdal

    • La qualité du générateur pour la fabrication de l’argent colloïdal qui doit être à courant variable
    • La qualité des électrodes qui doit être 99,99% d’argent pur
    • La qualité des bouteilles qui doit répondre aux normes de la pharmacopée européenne, des  verres teintés sans plomb de catégorie III (DIN 719 ou récipient de classe III selon DIN 52339-TO180). Ces bouteilles doivent être produites et travaillées en salle blanche* de classe 100 selon les normes VDI. Les conditions de production en salle blanche respectent les BPF (bonnes pratiques de fabrication) et les directives de l’OMS. Le déroulement de la production répond à la norme ISO 9001.
    • L’argent Colloïdal vendu doit être entre 2.5 ppm et 15 ppm. Entre 2.5 ppm et 5 ppm l’argent colloïdal élimine plus de 650 espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons et mycoplasmes, dont certains en moins d’une minute (voir ci dessus les tests comparatifs)
      De nombreuses études universitaires, américaine, Suisse, Allemande nous ont démontrés que 15 ppm c’est bien le MAXIMUM que nous devrions utiliser, car l’efficacité de l’argent colloïdal n’est pas dans la quantité de ppm mais bien la taille des particules. Plus vous montez en ppm moins le produit est efficace
    • La qualité de l’eau
    • La dynamisation, (restructuration) de l’eau utilisée
    • L’entreposage des produits (très important et souvent négligé!)
      L’argent colloïdal de qualité est très fragile à la lumière, la température, les différences de température, c’est pour ces raisons que les fabricants consciencieux ne doivent jamais avoir d’intermédiaires, car ils perdent pendant un certain temps, des semaines, des mois l’entreposage de l’argent colloïdal (source de chaleur, lumière, etc..). 
    • Outre sa concentration, un argent colloïdal de qualité se reconnaît à :
      • Sa couleur ou plutôt  à son absence de couleur. La solution peut être très légèrement dorée, mais pas brune.
      • Son goût : Il doit avoir un léger goût métallique.

N’achetez pas de l’argent colloïdal vendu en bouteille en plastique, verre avec du plomb, des produits au-dessus de 15 ppm , de l’eau morte, etc.

Pour une bonne conservation de plusieurs mois, il convient de mettre les flacons à l’abri de la lumière et de conserver la solution dans une bouteille en verre.

Téléchargez gratuitement le livre de Franck Golman:
« Une Arme Secrète Contre la Maladie : L’Argent colloïdal »
Format PDF

Je partage ici mon expérience personnelle:

J’ai testé l’argent colloïdal (laboratoire-suisse.net) en substitut antibiotique (oral) en toute conscience et responsabilité, suite à des infections bactériennes ainsi que par nébulisation. A ce jour, je n’ai plus aucune infection bactérienne. 

Quelques autres livres sur ce thème pour en savoir plus:

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Chrysalyda.com ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer votre état de santé. N’arrêtez jamais un traitement sans avis médical.

Sources aides: www.medicatrix.be, https://laboratoire-suisse.net, https://fr.statista.com, www.institut-katharos.com,www.alternativesante.fr, www.argent-colloidal.info

Pour tout contact, informations, concernant l’argent colloïdal, vous pouvez me joindre à:
contact.ozalessens@gmail.com

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :